Accouchement avec ou sans péridurale

Categorie :

Le souhait de toutes les mamans est certainement de donner naissance sans souffrir. La solution la plus plébiscitée pour calmer les douleurs de l’accouchement est la péridurale. Toutefois, beaucoup de femmes mettent au monde leur enfant naturellement d’ailleurs, depuis la nuit de temps, les femmes accouchent sans anesthésie. Avec ou sans péridurale ? Si vous n’arrivez pas à vous décider, suivez bien ce qui va suivre.

Qu’est-ce que la péridurale ?

La péridurale ou épidurale est une méthode d’anesthésie locale qui consiste à insérer un cathéter dans l’espace péridural pour y diffuser un produit actif. En clair, c’est une anesthésie locale utilisée pendant les accouchements par voie basse, mais à condition que la grossesse s’est bien déroulée. La péridurale a vu le jour dans les années 80, et son utilisation est passée de 3 à 80 %. Les femmes qui ont subi cette anesthésie locale disent que la douleur est passée de 8/10 à 3/10. C’est vrai que la péridurale calme les douleurs, mais il ralentit aussi l’accouchement. Si la naissance met du temps, la sage-femme donnera de l’ocytocine de synthèse à la maman pour augmenter les contractions utérines. Mais la péridurale doit respecter certaines conditions. Avant d’administrer la solution anesthésiante, il faut que le travail ait commencé et que la femme accouchante ne soit pas agitée. L’avantage de cette méthode est que la maman profite pleinement de la naissance de son bébé, car elle ressent moins la douleur.

Les risques liés à la péridurale

Les risques pendant la péridurale sont rares, notamment les risques de paralysie, car l’injection est réalisée dans les racines nerveuses, loin de la moelle épinière. En cas d’hématome comprimant la moelle épinière, un drainage en urgence sera fait. Mais après la péridurale, la maman peut connaître quelques effets secondaires comme les vertiges, les maux de tête, les douleurs dans le dos, les sensations de décharges électriques dans les jambes… Toutefois, ils passent quelques heures après la délivrance, mais s’ils persistent, la maman subira des tests pour identifier leurs causes. Pour bébé, la péridurale ne présente aucun risque même s’il recevra une petite dose du produit anesthésique. Elle est même connue pour réduire son stress, car la maman est plus détendue.

Les accouchements sans péridurale

Près de 20 % des femmes accouchent sans péridurale. Il y a celles qui refusent seulement cette technique affirmant que ce n’est pas naturel ou qu’il est important de ressentir la douleur de l’accouchement, mais il y a aussi les autres. Ce sont les femmes qui arrivent trop tard à l’hôpital et qu’on n’a plus le temps de leur administrer le produit anesthésiant, qui ont une contre-indication médicale (déformation de la colonne vertébrale, antécédents chirurgicaux, tatouages, piercings, infection de la peau, prise de médicaments anticoagulants et troubles de la coagulation sanguine) et qui n’étaient pas contre, mais ça ne fonctionne pas. L’accouchement sans péridurale est douloureux, les sensations sont intenses, mais avec une bonne préparation, la douleur est gérable. Cependant, il existe différentes méthodes pour gérer au mieux la souffrance pendant la délivrance comme l’haptonomie, l’hypnose, l’acupuncture ou la sophrologie. Quoi qu’il en soit, la douleur ressentie au moment de l’accouchement se transforme vite en une intense joie et à un grand soulagement.

Les avantages de l’accouchement sans péridurale

L’accouchement sans péridurale présente plusieurs avantages. La maman a plus de liberté dans ses mouvements, surtout si elle a décidé de faire le travail dans l’eau. Gérer par soi-même la douleur permet aussi de vraiment ressentir les contractions, la descente et la sortie de l’enfant, car avec la péridurale, la maman ne ressent plus les poussées. Suivant l’évolution du travail, il est possible de faire des massages dans le dos ou d’employer des sources de chaleur comme la bouillotte ou le bain. Mais encore, l’accouchement naturel évite les effets secondaires de la péridurale, et la naissance se fera plus rapidement. En optant pour ce type de naissance moins médicalisé, la maman peut accoucher à domicile, mais le travail se fait toujours en présence d’une sage-femme. Ainsi, en cas de complication, elle et son bébé seront amenés rapidement à la maternité. Néanmoins, l’accouchement naturel ne pourra se faire que si la grossesse est sans complications. Mais la maman peut demander à tout moment une péridurale, et c’est pour ça qu’il est important de consulter un anesthésiste avant la naissance. Également, la naissance naturelle peut bien se passer si la future maman s’entraîne durant sa grossesse à bien respirer et apprend à relâcher son corps.

Si vous n’arrivez pas à décider entre les 2 options, laissez-vous conseiller par votre gynécologue, par votre médecin, par votre sage-femme ou par un anesthésiste. Vous pourrez aussi solliciter les avis de vos copines déjà mères. Même si chaque naissance est différente, les expériences des autres peuvent orienter vers le bon choix.

Davantage d’informations avec La turbulette, c’est pas si chouette !

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Quand appeler les urgences pour votre bébé ?

Devenir parents, c’est surtout troquer ses nuits de sommeil pour veiller sur son bébé. Ces petits êtres fragiles après avoir passé neuf mois dans...

Tout ce que vous devrez savoir sur le bébé hypotrophe

Lorsque le bébé ne se pas développe comme il faut dans le ventre de sa maman, il s’agit d’un retard de croissance, lorsqu’il n’arrive...

Les erreurs à ne pas faire avec un porte-bébé

Le porte-bébé simplifie significativement la vie de papa et de maman, car en l’utilisant, ils peuvent marcher, cuisiner, s’adonner à différentes tâches ménagères… tout...