L’infertilité expliquée

Categorie :

Après quelques mois d’essais bébé non fructueux avec des relations sexuelles programmées et le calcul d’ovulation, on se pose la question : est-ce que je suis infertile ? Ça met la pression, et malheureusement, ça rend encore difficile la conception. Pour un couple, c’est une situation difficile à vivre. Toutefois, avant de stresser, lisez d’abord ce qui va suivre.

Infertile ou stérile ?

On parle d’infertilité quand un couple a des problèmes à concevoir un enfant, et on parle de stérilité, quand il n’arrive pas à enfanter de manière naturelle. Elle concerne les couples qui n’ont jamais eu d’enfant ainsi que ceux qui ont eu au moins un enfant et qui n’arrivent plus à en avoir un autre enfant. C’est une erreur de dire que lorsqu’un couple ne parvient pas à procréer après 2 ans, il est stérile. Toutefois, plus le délai avant de connaître une grossesse est long, plus il est possible que l’infertilité ait une cause médicale. Ça peut être pris en charge par des méthodes d’aides médicales à la procréation.

Grossesse après 7 mois en moyenne

Seulement ¼ des couples arrivent à concevoir dès les premiers mois ainsi, il est normal que la grossesse n’arrive pas dès le premier cycle. En moyenne, il faut 7 mois pour parvenir à une grossesse. Plus de 90 % de couples arrivent à enfanter pendant l’année et plus de 97 % dans les 2 ans. Que ce soit court ou long, ça ne veut pas toujours dire qu’il y a une anomalie.

  • Les examens médicaux: En allant chez le médecin trop tôt, le risque est de réaliser des examens médicaux qui ne sont pas nécessaires, c’est même parfois invasif et déplaisant. Mais consulter trop tard un médecin risque aussi de retarder la conception. D’ailleurs, les chances de succès des méthodes de procréation médicale assistée baissent avec l’âge.
  • L’âge de la femme: L’élément déterminant de la fertilité est l’âge de la femme. À 30 ans, elle veut avoir un enfant, et elle a 75 % de chance d’y parvenir après un an, mais à 35 ans, ça baisse de 66 %, et à 40 ans, c’est 44 %. Après un ou 2 ans, il faut aller chez le médecin pour réaliser un bilan complémentaire suivant l’âge, l’état de santé en général et les antécédents médicaux particuliers.

Les causes de l’infertilité

On trouve différentes causes de l’infertilité, et ça concerne l’homme et la femme ou les deux.

  • La femme: Les différentes raisons sont la malformation de l’utérus, un kyste ovarien, l’endométriose qui est l’emplacement anormal de la muqueuse utérine détériorant l’appareil génital, une oblitération des trompes suite à une infection sexuellement transmissible, un polype ou un fibrome gênant la captation de l’ovule par la trompe ou l’implantation de l’œuf dans l’utérus et les troubles du fonctionnement des ovaires ainsi que les troubles hormonaux.
  • L’homme: La cause est principalement la présence d’anomalies quantitatives et qualitatives des spermatozoïdes dans le sperme.
  • Les deux : Les problèmes d’infertilité touchant l’homme et la femme sont les facteurs psychologiques, l’infection et les anomalies génétiques.

Mais l’infertilité du couple peut également due à des problèmes psychologiques. Après traitement, tout devient à nouveau normal, c’est l’infertilité inexpliquée puisqu’il n’y a aucune cause repérée. Ainsi, les couples jeunes ne doivent pas se presser, car les traitements sont souvent lourds.

Favoriser la grossesse

La grossesse est un processus naturel qui arrive sans qu’on doive se poser trop de questions. Mais se mettre la pression est défavorable pour la fertilité, le mieux est de ne pas trop y penser et de profiter de la vie sans faire trop de calcul.

  • Les relations sexuelles au bon moment: L’ovulation ne peut se faire qu’en ayant des relations sexuelles pendant l’ovulation, entre le 10ème et le 17ème jour du cycle. Mais ça dépend de chaque femme, et la durée est irrégulière et variable. Pour connaître le jour d’ovulation, il faut utiliser la méthode des températures se basant sur la température corporelle qui augmente d’un demi-degré à compter de l’ovulation jusqu’à la fin du cycle. Il y a aussi le test d’urine pour voir le jour d’ovulation. Les autres moyens pour identifier le moment de l’ovulation sont les pertes blanches et la libido boostée.
  • Les conditions physiques et l’alimentation: Chez l’homme, une abstinence continue impacte la qualité du sperme, car les chances de concevoir augmentent avec la fréquence des relations sexuelles. Les hommes doivent éviter les bains trop chauds. Le couple doit avoir une vie saine ainsi qu’une alimentation équilibrée et variée. Cette dernière est essentielle pour apporter les nutriments, les vitamines, les fibres et les minéraux (calcium et fer) au corps. Pour favoriser la grossesse, l’homme et la femme doivent éviter l’alcool, la drogue et le tabac, car ils réduisent la fécondité.

Vous serez aussi intéressée par Accouchement avec ou sans péridurale.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Bien choisir sa nounou

De plus en plus de parents travaillent actuellement, et pour garder bébé la journée, ils font appel à une nounou. Trouver une bonne nourrice...

Tout savoir sur le cycle féminin

Entre la puberté et la ménopause, la vie des femmes est ponctuée par le cycle menstruel. Bien le comprendre est essentiel vu qu’il entraîne...

Comment trouver le doudou adapté à bébé ?

Rassurant et doux, le doudou est le premier compagnon de berceau des enfants de bas âge. Il est adopté entre 4 mois et un...