Sucette ou pouce ? Le besoin de succion de bébé

Categorie :

Plus de 80 % des nourrissons cherchent à satisfaire leur besoin de succion, que ce soit par l’intermédiaire de leur pouce, d’une tétine ou de tout autre objet. Petite comparaison de chaque pour savoir ce qu’il en est… et choisir en conscience. Si tant est que bébé vous laisse le choix !

 

 

Pouce ou sucette ?

La succion est un réflexe naturel chez bébé.

Dès la naissance, si vous mettez votre bébé au sein ou si vous placez votre petit doigt dans sa bouche, celui-ci se met à téter instinctivement. Il est aussi fréquent – et trop mignon !- de voir un fœtus téter son pouce lors d’une échographie.

Moyen essentiel pour s’alimenter, la succion est également pour le petit une façon de se rassurer, un moyen de trouver son sommeil et de mieux supporter la frustration de la séparation d’avec son père et sa mère. En tétant le sein de maman, le doigt de papa, son pouce ou sa tétine, bébé se sent “raccroché” à quelque chose. Ce besoin de succion est plus ou moins important chez les enfants. Les plus gros demandeurs pleureront beaucoup si leur besoin n’est pas suffisamment satisfait…

Pour aider les parents à s’en sortir, certaines stratégies ont fait leurs preuves : donner le sein à la demande ; porter son nourrisson un maximum et lui offrir son propre petit doigt à téter. Mais cela ne suffit pas toujours, et de guerre lasse, de nombreux parents craquent, voire prennent les devants en donnant une sucette (ou tétine) à leur bébé. D’autres s’y refusent totalement, préférant attendre qu’il sache sucer son pouce tout seul (ou ses doigts), ce qu’il ne sait faire généralement que vers deux mois. Mais du pouce ou de la sucette, quelle est la meilleure solution pour combler bébé ? Quelques pistes pour trancher sur le dilemme number one des parents…

La sucette de bébé, les (fausses?) bonnes raisons de la donner

Certains bébés n’en finissent plus de réclamer à téter (mais pas forcément à boire, attention). Ils poussent leurs parents, et en particulier la maman, au bout du rouleau. Dans ces conditions, la sucette peut sembler la solution car elle apaise très vite un tout-petit.

Malheureusement, tant que bébé ne saura pas attraper sa sucette tout seul (cela prend des semaines), ce repos ne sera que de courte durée : dès que bébé est bien endormi, ses lèvres, détendues, s’ouvrent et laissent échapper la tétine. Du coup, quand bébé se réveille entre deux cycles de sommeil, il pleure : il ne peut plus se passer de sa sucette pour se rendormir ! A vous de vous relever à chaque fois (4, 5, 6 fois par nuit…) pour lui remettre dans la bouche. Autant dire qu’il y a mieux pour limiter les levers nocturnes.

Autre argument parfois avancé par les pro-sucette : la sucette est stérilisable. Mais cela ne vaut que si elle est cantonnée au lit, ou si l’enfant ne se déplace pas par terre en rampant avec… car sinon, elle fait plutôt office de ramasse microbes ! En fait, l’avantage principal de la sucette est qu’elle est bien plus facile à arrêter que le pouce.

Risques et inconvénients liés à la sucette pour bébé

 

Le risque majeur de la sucette est d’entraver la communication. En effet, dans leur désir d’apaiser au plus vite les pleurs de bébé, certains parents lui « collent » une tétine dans la bouche dès qu’il l’ouvre, nuit et jour, comme un « bouchon ». Ils ne cherchent pas à comprendre la raison des pleurs de leur enfant, et risquent donc ainsi de passer à côté de quelque chose. De leur côté, pour ne pas prendre le risque de perdre leur sucette, les (grands) bébés vont vouloir la garder en permanence dans la bouche, ce qui va jouer sur le développement de leur langage.

Autre problème : avec le temps, l’enfant devient souvent « accro » à sa tétine. S’il ne l’a pas laissée ou si on ne lui a pas enlevé avant 3 mois, il sera bien plus dur de lui faire lâcher ensuite. Même si vous êtes attentif à ne la donner que la nuit, la dépendance contamine vite la journée et cela risque de durer… au moins trois ans ! Et inutile d’essayer de lui enlever avant, cela serait trop frustrant. Consolez-vous en vous disant que cela reste quand même bien plus rapide à arrêter que le pouce…

Bébé suce son pouce

Même s’il savait sucer son pouce in utero, un bébé ne le « retrouve » ensuite que vers huit semaines. En attendant, si vous avez choisi de ne pas donner de tétine (notamment parce que bébé est allaité et qu’une sucette peut induire une confusion sein/tétine tant que l’allaitement n’est pas bien installé), préparez-vous à de longues séances de petit doigt (le vôtre) ou de mamelon dans sa bouche pour alimenter son besoin de succion !

Parfois l’allaitement suffit à bébé, d’autres fois il prendra en plus son pouce. Avantage principal : vous ne serez pas réveillé en cas de besoin puisque, par définition, son pouce est à portée de main. Et pendant la journée, il pourra le lâcher pour jouer et le retrouver sans difficulté. Mais sachez qu’un enfant sur deux qui suce son pouce le fait jusqu’à ses 6 ans… et parfois bien au-delà ! Et dès que bébé commence à ramper, à moins de laver le sol tous les jours et de laver les mains de votre enfant toutes les cinq minutes, il y a fort à parier que son pouce touche à tout soit aussi repoussant qu’une tétine qui traîne. Alors quand il est cumulé avec un doudou tout mâchouillé!

Pouce ou sucette : même problème pour les dents

Que bébé suce son pouce ou une sucette, les deux actions peuvent gêner la bonne implantation des dents si la succion se prolonge trop longtemps. Tétine et pouce jouent autant l’un que l’autre sur l’arcade dentaire, mais différemment. Le pouce déforme latéralement (les dents se décalent entre le maxillaire supérieur et l’inférieur, qui paraît en retrait), alors que la sucette déforme de façon médiane (les dents laissent un trou ovale apparaître entre leurs bords). Dans les deux cas, le palais est souvent plus creux, en ogive.

Cela dit aujourd’hui, tous les enfants passent devant un orthodontiste vers 8 ans. Appareils, bagues dentaires et autres réjouissances les attendent en grande majorité, et souvent même s’ils n’ont rien sucé enfants ! Pas la peine donc de frustrer bébé de succion, ce qui pourrait en plus avoir des conséquences néfastes au plan psychologique. Et l’appareil est un bon moyen d’arrêter… Par contre, il reste toujours intéressant d’essayer de se passer du pouce et de la tétine au plus tôt pour limiter l’impact sur les dents, au plus tard avant 6 ans, au mieux avant 3…

Pouce ou tétine : comment sevrer ?

 

Plus tôt votre bébé aura pris le pouce ou la tétine, plus longtemps il en sera dépendant. Il va donc falloir du temps pour arrêter ! Si vous l’avez habitué à la tétine ou s’il a pris tout seul son pouce, ne l’assommez pas tous les jours de phrases telles que « à  4 ans, tu va être grand et tu vas arrêter », ce serait lui créer une sorte de culpabilité permanente extrêmement nocive.

De toute façon pour le pouce, la coopération de l’enfant est nécessaire. Une visite chez le dentiste peut l’aider à prendre conscience des conséquences sur ses dents… Pour la tétine c’est plus facile, vous pouvez essayer de la retirer quand vous sentez votre enfant prêt. Veillez simplement à évitez la rentrée des classes, la naissance d’un petit frère ou petite sœur, une séparation, un déménagement…tout évènement pour lequel il aura besoin de réconfort et de soutien, et donc de sa tétine. Passé ces moments, vous pouvez ruser en expliquant à votre enfant que le Père Noël qui a apporté les cadeaux a pris sa tétine en échange car il est devenu grand… Que le chien a avalé la tétine… Ou plus simplement que comme elle est percée, il faut la jeter à la poubelle. Les premiers jours sans tétine pourront être difficiles, mais elle sera vite oubliée. Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Tout savoir sur l’après-shampoing solide ?

Vous le savez certainement, les après-shampoings classiques contiennent des ingrédients douteux nocifs à la fois pour l’environnement et le bien-être des consommateurs. L’alternative écologique...

Pourquoi choisir un camping de luxe pour cet été ?

Depuis quelques années, l’univers du camping se modernise ainsi, on voit apparaître un peu partout en France le camping de luxe. Confort optimal, services...

Quel bijou offrir comme cadeau de naissance ?

L’arrivée d’un bébé est un événement heureux et important qu’on a l’habitude de marquer par un petit cadeau. Si une de vos proches vient...