Dormir avec bébé : quand faut-il arrêter ?

Categorie :

En rentrant de la maternité, vous avez naturellement installé le couffin du nouveau-né dans votre chambre : plus pratique pour le nourrir, plus efficace pour le calmer, plus rassurant aussi de l’entendre respirer. Mais après quelques mois, faut-il encore garder bébé près de soi ?

Retrouver son intimité

Installer un nourrisson au pied de son lit les premiers temps peut sembler tout à fait évident, d’ailleurs beaucoup ne se posent même pas la question tant que bébé ne fait pas ses nuits. La maman qui allaite apprécie de ne pas avoir à trop se déplacer. Elle a aussi pu constater que sa présence rassurait bébé et qu’il s’endormait plus facilement à ses côtés.

Mais passé quelques mois le sommeil de bébé est calé, alors qu’il dort maintenant dix à douze heures d’une traite, et/ou qu’il prend des biberons, la question de l’emplacement de son lit se repose… En particulier quand le couple désire retrouver un peu d’intimité !

Si les parents se sont “arrangés” jusque là, vient un moment où ils ont envie de retrouver leur espace. En effet, dormir avec bébé peut freiner certain(e)s dans leur sexualité, et au final engendrer des tensions dans le couple.

Dormir avec bébé : stopper avant ses 8 mois

C’est donc à ce moment, souvent entre 3 et 8 mois, que l’on invitera bébé à investir sa propre chambre la nuit. Et c’est là que des difficultés peuvent apparaître!

Car si dormir avec son bébé évite les pleurs au moment du coucher, un enfant qui en a pris l’habitude peut ensuite ne pas savoir se coucher seul… C’est le revers de la médaille.  Habitué à dormir en communauté, dans l’odeur rassurante de ses parents, bébé assimilerait inconsciemment le fait de coucher seul avec un abandon. Et plus on attend, plus ça peut être difficile… 

En effet, vous avez intérêt à transférer bébé avant ses 8 mois, car à cet âge peut surgir la peur de la séparation. Cette « angoisse du huitième mois » est une période de quelques semaines durant laquelle votre tout-petit éprouve plus de difficultés à se séparer de vous.Elle a été mise en évidence dans les années 50 par le psychanalyste René Spitz.

Mais rassurez-vous, il s’agit d’une transition ! Et tous les bébés ne sont pas concernés. Sii c’est le cas, cette angoisse du huitième mois est juste l’indice que votre enfant se développe bien, qu’il distingue les personnes importantes de son existence (le couple parental notamment), des autres.

Transférer bébé dans sa chambre : surtout ne pas craquer !

Un bébé avant 8 mois n’a pas la capacité intellectuelle de faire marcher ses parents. Il n’a pas les connections neuronales suffisantes pour comprendre qu’ils accourent dès qu’il pleure et pour en jouer.

Mais après 8 mois, et à coup sûr vers un an, bébé a commencé à acquérir les notions de bien et de mal. Il “sait” faire des caprices !
Vers 18 mois il commencera en plus à dire « non »: certe une étape-clé de son développement, mais aussi parfois un pénible moment…

Alors si vous attendez longtemps pour le transférer dans sa chambre, ensuite soyez ferme et ne craquez pas, maman aussi bien que papa ! Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Les bienfaits des comptines

« Vive le vent », « Au clair de la lune », « Une souris verte » … Certainement, ça vous rappelle votre enfance, les souvenirs de vos parents en...

Toutes les bonnes raisons de devenir maman

Un bébé change la vie tout entière. Devenir maman, c’est souvent beaucoup de petits tracas et d’angoisses, mais c’est également beaucoup de bonheur. En...

Une future maman qui voyage

Est-ce qu’on peut voyager sans risque quand on est enceinte ? Beaucoup de femmes se posent cette question, la réponse est oui si la grossesse...