C’est quoi la grève de tétée ?

Categorie :

Vous avez accueilli chez vous un tout mignon bébé, c’est le grand bonheur à la maison, et chaque allaitement est un pur moment de complicité. Jusqu’à il y a quelques jours, vous n’avez eu aucun problème pour nourrir votre enfant, mais actuellement, on dirait qu’il refuse de téter. Est-ce que vous connaissez la grève de tétée ? Il est possible que ce soit ce qui passe en ce moment. On vous explique ça tout de suite.

Qu’est-ce que la grève de tétée ?

On parle de grève de tétée quand le bébé refuse soudainement de prendre le sein. Elle se manifeste par des cris, par des pleurs et même par une certaine violence quand la maman sort son sein pour le nourrir. Généralement, elle dure 2 à 4 jours et part d’elle-même sans que la mère puisse en trouve son origine. Toutefois, la grève de tétée peut être mal interprétée, surtout par les jeunes mamans, car elles ne savent pas ce que c’est. Ainsi, beaucoup pensent que c’est une volonté de sevrage de bébé alors que ce sont deux choses très différentes. Le sevrage est progressif, et il concerne surtout les enfants qui sont allaités depuis longtemps tandis que la grève de tétée arrive de manière soudaine et à un âge précoce. La grève de tétée est difficile à vivre pour la maman, elle peut se retrouver désemparée et se sentir coupable, mais il faut savoir qu’il y a une ou des raisons à ça.

Quelles sont les causes de la grève de tétée ?

Différentes raisons peuvent être à l’origine de la grève de tétée. Ça arrive au cas où la dernière tétée du bébé lui a laissé un mauvais souvenir (attitude de sa maman qui l’a effrayé, une nuisance sonore, une mauvaise position d’allaitement, un goût différent du lait maternel, le retour de couches, à l’ovulation de la maman…). Une infection de l’oreille peut aussi être à l’origine de ce phénomène, car ça provoque une pression ou une douleur quand le bébé avale ou tète. La grève de tétée survient également quand bébé confond le biberon et le sein, ça concerne surtout les enfants qui ont une alimentation mixte (lait artificiel et lait maternel). De même, la confusion peut venir du lait maternel tiré et donné au biberon ou de l’eau proposée dans le biberon. Ainsi, l’enfant peut préférer la tétine qui a un débit plus important. Les autres causes possibles sont l’utilisation d’un nouveau déodorant, parfum ou savon de la maman, une longue séparation, une vague de chaleur rendant le contact corporel moins attrayant, une rupture de la routine comme le retour au travail, un déménagement, des conflits familiaux…

Quelles sont les solutions contre la grève de tétée ?

La première solution contre la grève de tétée est d’augmenter le contact avec l’enfant, car il est possible qu’il soit en conflit avec le corps de sa maman, notamment sa poitrine. Donc, privilégiez le portage et le contact peau à peau pour que votre bébé puisse retrouver petit à petit le lien avec votre corps et l’associer à des moments doux et calmes. Aussi, offrez-lui régulièrement votre sein, mais ne forcez pas au risque d’envenimer les choses. Au moment de l’allaitement, détendez-vous pour augmenter la lactation et pour apaiser votre bébé. Mais encore, allaitez quand il est à moitié endormi ou dans un environnement calme et éclairé. Pensez également à varier les positions : en vous promenant, sur la chaise à bascule… parce que le mouvement est apaisant pour les enfants. Sinon, approchez une conseillère en lactation qui vous donnera de judicieux conseils et du soutien pour venir à bout de la grève de tétée. Consultez le pédiatre pour exclure toute cause médicale. Toutefois, pour ne pas réduire la lactation et pour nourrir correctement votre bébé malgré la grève de tétée, tirez votre lait.

Bon à savoir

Il n’est pas rare que le bébé boude un sein, c’est-à-dire qu’il ne tête plus que d’un seul côté, dans ce cas-là, c’est peut-être dû à une gêne (torticolis, dents…). C’est possible aussi qu’il y ait une mastite et d’un changement du goût du lait qui est salé, ça le rebute. Si ça arrive, il faut changer la position pour les tétées et positionner l’enfant de la même façon que quand il tète le sein non délaissé. Comme avec la grève de tétée totale, vous ne devrez pas vous mettre la pression. Cependant, vous pourrez nourrir votre bébé avec un seul sein qui va produire pour deux s’il est bien stimulé. Afin de vérifier que le bébé mange correctement, n’hésitez pas à regarder ses couches. Si vous utilisez au moins 5 à 6 couches jetables par jour ou 6 à 8 couches en tissu, c’est le signe qu’il boit suffisamment. Néanmoins, si l’enfant urine en très petites quantités, s’il y a une absence de selles ou des selles dures ou si vous remarquez une perte de poids, il ne faut pas attendre pour réagir.

Poursuivez votre navigation avec Bien choisir son coussin d’allaitement.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Comment choisir sa bouée pour bébé ?

L’été est le moment pour de nombreux Français de profiter pleinement de leur piscine. Ainsi, ils vont devoir s’entourer d’une diversité d’équipements qui facilite...

Quand appeler les urgences pour votre bébé ?

Devenir parents, c’est surtout troquer ses nuits de sommeil pour veiller sur son bébé. Ces petits êtres fragiles après avoir passé neuf mois dans...

Tout ce que vous devrez savoir sur le bébé hypotrophe

Lorsque le bébé ne se pas développe comme il faut dans le ventre de sa maman, il s’agit d’un retard de croissance, lorsqu’il n’arrive...