Tout ce que vous devrez savoir sur le bébé hypotrophe

Categorie :

Lorsque le bébé ne se pas développe comme il faut dans le ventre de sa maman, il s’agit d’un retard de croissance, lorsqu’il n’arrive pas à rattraper ce retard à la naissance, on dit qu’il est hypotrophe, c’est-à-dire qu’il n’a pas les mensurations suffisantes (en dessous de 10eme percentile). Cependant, ce n’est pas à confondre avec un bébé prématuré qui naît avant le terme. Pour en savoir davantage sur ce souci de santé, poursuivez bien votre lecture.

Qu’est-ce qu’on entend par bébé hypotrophe ?

Un bébé est dit hypotrophe quand son poids est inférieur à 10 % du poids normal des bébés, et ce, pour un même sexe et à un moment donné. À titre d’exemple, pour un garçon né à 38 semaines de grossesse, il est hypotrophe lorsque son poids est moins de 2,6 kilos, s’il est né à 40 semaines, il est hypotrophe lorsque son poids ne dépasse pas 3 kilos. L’hypotrophie tient compte des courbes de croissance élaborées suivant les mensurations des nouveau-nés entre 24 et 42 semaines de gestation. C’est à partir de ces courbes qu’on peut estimer la taille, le poids et le périmètre crânien. Ça permet de voir s’ils sont en dessous ou au-dessus de la limite de 10 %. L’hypotrophie est sévère quand les mensurations sont inférieures au 3ème percentile, inférieures à 3 % des mensurations élaborées.

Les différentes causes de l’hypotrophie

Les causes de l’hypotrophie peuvent venir de la maman ou du bébé lui-même.

  • Les causes maternelles: L’hypotrophie peut être occasionnée par une pré-éclampsie, c’est une pathologie de la grossesse liée au placenta. Elle provoque une mauvaise vascularisation du bébé pendant la gestation et se caractérise par une pression artérielle élevée et une hausse de la quantité des protéines dans les urines. Certaines malformations utérines sont aussi à l’origine de l’hypotrophie tout comme la prise de certains médicaments. Elle vient également à cause de certaines maladies comme une maladie rénale ou l’hypertension artérielle. Mais n’oublions pas la prise de drogue, de tabac et d’alcool ainsi que la malnutrition et les troubles du comportement alimentaires. L’âge y est aussi pour quelque chose, bas (moins de 18 ans) ou élevé (plus de 40 ans).
  • Les causes liées au bébé : L’hypotrophie peut venir de l’enfant à naître. Les maladies du fœtus d’ordre générique peuvent entraîner un petit poids à la naissance. Il y a également les maladies liées à certaines infections virales (CMV, toxoplasmose, anémie, maladie cardiaque…). La syphilis, la varicelle et la rubéole causent également l’hypotrophie. À noter que la prévention à la rubéole est faite par vaccination dans l’enfance. Il est aussi possible qu’on ne peut expliquer la cause de l’hypotrophie.

Le diagnostic de l’hypotrophie

Pendant la grossesse, l’hypotrophie est décelée pendant les échographies de surveillance au moment de mesurer les courbes de croissance fœtale et la hauteur utérine. Pour déterminer la cause, il faut passer par divers examens. Il y a l’échographie morphologique afin de trouver les malformations fœtales et l’échographie doppler afin d’évaluer un souci vascularisation du fœtus. Le professionnel de santé peut aussi prescrire une ponction du liquide amniotique, c’est l’amniocentèse, pour faire un bilan génétique et infectieux. La future maman peut également passer des bilans sanguins. Quoi qu’il en soit, si l’hypotrophie est confirmée, la grossesse sera suivie de très près par les médecins et dans une maternité de niveau 2 ou 3. Si elle est d’origine vasculaire, un traitement par aspirine suffit, si la future maman fume, un sevrage adapté lui sera proposé, et s’il y a une malnutrition maternelle, on lui propose une alimentation équilibrée pour la bonne croissance du fœtus. Après l’accouchement, le diagnostic continu avec un examen clinique complet du bébé et au besoin, des examens complémentaires pendant ses premiers jours de vie. Dans certains cas, l’hypotrophie n’est détectée qu’après l’accouchement.

Les conséquences de l’hypotrophie sur le bébé

Pour le bébé, les conséquences de l’hypotrophie dépendent du terme. Il y a un risque de complications peu sévères liées au petit poids à la naissance, mais ça demande une surveillance particulière tout de suite après l’accouchement. Si le bébé est né à terme, on constate plusieurs complications possibles comme l’hypothermie, car il a moins de capacité pour réguler sa température. Il peut aussi être victime d’hypocalcémies et d’hypoglycémies parce qu’il a des réserves insuffisantes en glycogène à la naissance. Quand l’hypotrophie est sévère, il peut également présenter des soucis au niveau hématologique (baisse du taux de plaquettes). Néanmoins, un bébé hypotrophe est surveillé de près, et ça passe par la prise régulière de température et la mise en berceau chauffante. Au 2ème jour, une prise de sang est utile si l’hypotrophie est sévère. Une stratégie nutritionnelle particulière est proposée pour que le bébé hypotrophe ait les apports nécessaires. Au fur et à mesure qu’il grandit, il sera toujours surveillé par un pédiatre, mais non par un médecin généraliste. Ce professionnel de santé surveille son développement psychomoteur qui est souvent un peu décalé. Toutefois, pendant les 2 premières années de vie, le bébé hypotrophe connaît une croissance normale.

Vous aimerez également Les meilleurs laits pour bébé.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Quand appeler les urgences pour votre bébé ?

Devenir parents, c’est surtout troquer ses nuits de sommeil pour veiller sur son bébé. Ces petits êtres fragiles après avoir passé neuf mois dans...

Tout ce que vous devrez savoir sur le bébé hypotrophe

Lorsque le bébé ne se pas développe comme il faut dans le ventre de sa maman, il s’agit d’un retard de croissance, lorsqu’il n’arrive...

Les erreurs à ne pas faire avec un porte-bébé

Le porte-bébé simplifie significativement la vie de papa et de maman, car en l’utilisant, ils peuvent marcher, cuisiner, s’adonner à différentes tâches ménagères… tout...