Une future maman végétarienne

Categorie :

Pendant la grossesse, l’alimentation est essentielle, car la femme enceinte doit avoir un apport nutritionnel important. Pour sa bonne santé et celle de son enfant, les protéines et les vitamines sont cruciales. Mais qu’en est-il de l’alliance gestation et végétarisme ? Si vous êtes végétarienne et enceinte, si vous tenez les bonnes précautions et si vous mangez les bons aliments, il ne devrait y avoir aucun problème et aucune carence. Pour allier parfaitement grossesse et végétarisme, suivez nos conseils.

Le végétarisme

Beaucoup de personnes choisissent de ne pas consommer de la viande et des produits venant de la mer pour des raisons de bien-être, d’éthique ou de santé. D’ailleurs, la viande et les graisses animales augmentent les risques de diabète, de maladies cardio-vasculaires et d’obésité. À l’inverse des végétaliens qui bannissent tous les produits d’origine animale (œufs, miel, produits laitiers…), les végétariens peuvent manger plus d’aliments, c’est pour ça qu’un régime végétarien n’est pas néfaste pendant la grossesse, il n’est donc pas nécessaire de l’arrêter à l’annonce d’un heureux événement. Cependant, pour le bon déroulement de la gestion, il faut que les repas soient variés et équilibrés. Tous les jours, la femme végétarienne enceinte doit prendre 3 repas. La journée commence toujours par un petit-déjeuner le plus complet possible avec une boisson, un produit laitier, des céréales ou du pain et du fromage ou du beurre.

Un régime végétarien adapté à la grossesse

Pendant sa grossesse, la femme végétarienne doit privilégier certains aliments pour combler le manque de protéines animales.

  • Les protéines: Pour les besoins quotidiens en protéines, la femme enceinte végétarienne doit manger au déjeuner ou au dîner certains aliments. Elle peut choisir entre 100 g de quinoa ou autres céréales complètes, 2 œufs, 120 g de tofu, 200 g de légumes secs, du riz complet, des pâtes complètes, de la semoule, des pommes de terre ou du pain complet ou des céréales (avoine ou muesli). Il ne faut pas se priver de légumes (cuits ou crus) et de fruits frais qui baissent la sensation de faim.
  • Le fer et le calcium : La femme enceinte a besoin de minéraux comme le fer et le calcium. En l’absence de viande, elle mangera avec des légumes secs, des œufs, du persil et de la salade pour éviter la carence en fer. Pour l’absorption de ce dernier, il faut prendre à chaque repas des fruits ou des légumes riches en vitamine C. Il faut bannir le café, le thé et le vin pour ne pas réduire l’absorption. La femme enceinte a aussi besoin de calcium pour la formation des os de son bébé. Elle en trouvera dans les oléagineux (amandes, noix, graines de sésame…) et dans les produits laitiers.
  • Les produits laitiers: La femme végétarienne enceinte doit consommer un produit laitier à tous les repas, et il peut être de différentes natures. Elle peut manger un laitage de chèvre/brebis ou de vache (un yaourt, 150 g de fromage blanc ou 2 petits-suisses). Elle peut également consommer une tasse de lait (de chèvre ou de vache qui sont moins riches en calcium) ou une part de fromage fermenté (mais pas à base de lait cru) ou cuit.
  • Les boissons : Que la femme enceinte ait adopté un régime végétarien ou non, il faut qu’elle boive suffisamment d’eau. Elle a le choix entre les jus de fruits mélangés avec de l’eau minérale, les tisanes à base d’herbes, l’eau minérale pour la petite soif ainsi que les milk-shakes, les smoothies et les jus de légumes. Les boissons alcooliques sont à bannir, car elles sont plusieurs impacts négatifs sur le bébé.

Pendant le repas, elle doit associer légumineuses et céréales pour apporter à son organisme les acides aminés nécessaires. Pour ce qui est du soja, il faut un aliment à base de soja une fois par jour tout au long de la gestation.

Un suivi médical très régulier

Le suivi médical pendant la grossesse est essentiel qu’importe le type d’alimentation. La femme végétarienne enceinte a besoin d’un bon et régulier suivi médical, et dès la première consultation médicale, elle doit en parler à son médecin traitant pour qu’il veille à contrôler les possibles carences. Mais aucun supplément n’est nécessaire si elle se nourrit correctement en privilégiant des aliments de qualité. En cas de fièvre, de grosse fatigue… elle doit immédiatement consulter un médecin, car ce sont les signes d’une carence alimentaire. Dans ce cas-là, le professionnel de santé peut conseiller un complément alimentaire, un supplément en vitamines (B9, B12…), en fer, en protéines ou en calcium afin de réguler la situation. Cependant, il faut éviter de prendre des traitements sans en parler à un médecin. Le régime végétarien est sans danger pendant la grossesse, car il permet quand même de manger équilibré et sain.

Vous aimerez aussi Accouchement avec ou sans péridurale.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Bien choisir sa nounou

De plus en plus de parents travaillent actuellement, et pour garder bébé la journée, ils font appel à une nounou. Trouver une bonne nourrice...

Tout savoir sur le cycle féminin

Entre la puberté et la ménopause, la vie des femmes est ponctuée par le cycle menstruel. Bien le comprendre est essentiel vu qu’il entraîne...

Comment trouver le doudou adapté à bébé ?

Rassurant et doux, le doudou est le premier compagnon de berceau des enfants de bas âge. Il est adopté entre 4 mois et un...